ClickCease
×
Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Notre magasin utilise des cookies pour améliorer l'expérience des utilisateurs et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.

Coronavirus et Packaging : Comment la crise sanitaire affecte le milieu de l'emballage

Crise sanitaire et emballage : Comment le Coronavirus affecte les sociétés d’emballages et de packaging alimentaire ?

“Vous savez, depuis le début de la pandémie, nos délais de livraison sont rallongés, les fournisseurs ne peuvent plus nous faire parvenir les produits” “Ah oui mais vous savez, la crise sanitaire a fait exploser les prix”... Malheureusement depuis deux ans maintenant, cette maudite épidémie a bel et bien eu des conséquences sur les industries, y compris dans les secteurs éloignés. La  mondialisation ayant considérablement interconnectés les différentes régions de la Terre, la rupture des flux conserve des aspects dramatiques en matière de commerce. A quels risques sont donc exposés les fabricants d’emballages et quelles solutions peuvent-ils envisager pour contrer ces dérives ?

 

A. La terrible loi de l’offre et de la demande

Cette théorie aux apparences simplistes s'illustre avec des accents implacables dans l’organisation commerciale des industries. Eh oui, avec l’arrêt des productions à travers le monde a fait prendre un retard considérable dans la production à la fois des matières premières ainsi que des produits finis, le gap entre la reprise des activités commerciales et la difficulté des chaînes des productions à combler les demandes contribue à faire considérablement flamber les prix. Face à une demande qui s’intensifie dans différents secteurs, le peu de disponibilité induit une augmentation de près de 40% du papier et tout autant pour le carton. Autant le dire tout de suite, dans le secteur de l’emballage, cette nouvelle est perçue comme une source réelle de préoccupation. Si on ajoute à cela le fait que la préoccupation environnementale conduit les gouvernements à exiger des emballages toujours plus responsables issus de matières naturelles, les coûts croissants du carton ainsi que du papier présentent un réel défi à relever. A l’ère où l'inflation menace toutes les strats de la société, poursuivre son engagement en faveur de l’écologie sans menacer les PME avec l’augmentation des coûts fixes constitue une prouesse pour les sociétés d’emballages. Ces dernières sont souvent en première ligne en matière d’engagement dans le développement durable. Des marques s’engagent notamment en promouvant des gammes tournées vers l’environnement. 

B. Des délais de livraison à rallonge et des clients qui s'impatientent

Personne n’aime entendre que les produits qu’il attend sont coincés à l’autre bout du monde. Malheureusement cette réalité s’est brusquement imposée dans le quotidien des différentes entreprises. Cette vérité est encore plus vraie dans le milieu de la restauration. Face à l’épidémie de Coronavirus, les professionnels du secteur ont eu recours à la solution de la vente à emporter. Seule alternative pour poursuivre leur activité avec la fermeture des salles de réceptions et de restauration. Cependant si cette solution a séduit bon nombre de restaurateurs, le fait est que le packaging a nécessité l’adoption d’une logistique pertinente et établie. Dans les faits, lunch box, saladiers et sac de transports sont devenus les meilleurs alliés du professionnel de la restauration à l’ère de la Covid 19. Ce nouvel élan de la vente-à-emporter fait pression sur les professionnels de l’emballage qui voient de nouvelles demandes affluer. Les packagings ne concernent plus exclusivement les snacks mais bel et bien de vrais plats préparés, parfois par des chefs étoilés et l’envers doit impressionner au moins autant que l’endroit. C’est pourquoi, lunchbox, barquettes et et pots à salade sont autant de must-have ou petites pépites en approche.

C. L’innovation comme seul remède ?

Vous l’aurez compris, il a fallu se montrer innovant pour proposer des solutions adaptées à l’ensemble des professionnels du secteur de la restauration rapide ainsi que du secteur de l’alimentaire d'une manière générale. Le travail de nouvelles matières a été nécessaire. Doublé aux contraintes purement techniques, le prisme de la situation environnementale a conduit les professionnels de l'emballage à redoubler d’intelligence ainsi que d’inventivité afin de pouvoir proposer de réelles alternatives. Le développement des couverts en bois a été un début de réponse à l’interdiction du plastique. Des matières telles que le bambou ou encore la pulpe ont permis de coller à la nouvelle législation. Et si finalement la clef du problème résidait dans la capacité des sociétés d’emballages à innover en dépit des contraintes techniques qui s’imposent à elles ? Si la véritable force du secteur consistait simplement en sa propension à ne jamais se reposer sur ses acquis et développer des produits réutilisables à l’ère où les matières premières finissent par manquer cruellement. Cette même époque où les délais de livraison n’en finissent pas de s’accroître contribue à remettre en question l’organisation du monde, pas cette créativité propre aux emballages. 

Pour conclure, il est évident que la crise sanitaire a eu des conséquences nettement palpables sur l’activité des sociétés d’emballages. Cependant, en réponse aux demandes des restaurateurs et du secteur de l’alimentaire, ces mêmes professionnels ont été le moteur d’un changement accéléré des habitudes.

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.